Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

samedi 14 novembre 2015

La dame de pierre de Xavier-Marie Bonnot






















Éditeur : Belfond 
Parution : 01/10/2015
Nombre de pages : 442
Genre : Littérature française/suspens

L'auteur :

















Xavier-Marie Bonnot est né à Marseille. Réalisateur de documentaires, il est aussi l’auteur de plusieurs polars : "La Première empreinte" (2002), "La Bête du marais" (2008), "La Voix du loup" (2006), "Les Âmes sans nom" (2009), "Le Pays oublié du temps" (2011) et "Premier homme" (2013).

Quatrième de couverture : 

Pierre Verdier a été un des alpinistes les plus brillants de sa génération mais un drame entouré de mystère a brisé sa carrière. Depuis, il vit reclus et amer dans la ferme familiale, au pied d'une montagne mythique.
Sa soeur Claire est une scientifique de haute volée, installée à Paris, où elle mène une existence cachée. Dans la famille Verdier, les non-dits ont force de vie.
Une fois par an, à la Toussaint, Claire rejoint son village natal pour fêter les morts et voir son frère, Pierre. Cette année-là, la neige est arrivée tôt. La nuit, seule dans ce qui fut sa chambre de jeune fille, Claire fait de terribles cauchemars. Elle voit la mort sanglante d'une certaine Vicky...
Qui est Vicky ? Un personnage fantasmé ? Un double cauchemardesque ? Le secret le mieux gardé de Claire ?
Vicky n'existe pour personne et Pierre va devenir un assassin aux yeux de tous. Mais nul n'est à l'abri de ses secrets...

Jamais dans ses romans Xavier-Marie Bonnot n'était allé aussi loin dans l'intimité de ses personnages, mettant toute sa puissance littéraire au service du roman noir. Un nouveau départ pour cet auteur à (re)découvrir de toute urgence...


Mon avis : 


"Pierre n'aime pas recueillir des confidences, surtout celles de sa sœur. Les épanchements et tout ce qui dégorge de l'âme et du cœur bousculent sa pudeur". Entre Pierre et sa sœur Claire, beaucoup de non-dits creusent un fossé au cœur de leur amour fraternel, malgré la profondeur des sentiments qu'ils se portent mutuellement. Victimes d'un héritage familial de montagnards lourd d'hérédité, ils sont les dépositaires d'un monde où le silence doit primer sur la parole (même libératrice) et où le sentiment de fierté doit prendre le pas sur l'acceptation d'un besoin de l'autre qui viendrait troubler leur monde régie par un besoin d'autarcie viscéral. Pas question d'ouvrir son cœur et de devoir quoi que ce soit à personne. D'une nature plus méfiante qu'un renard, ces deux paysans de souche qui ont vécus dans un milieu rude ont pu tour à tour montrer qu'ils pouvaient s'émanciper de ce milieu fermé et sortir leur épingle du jeu par leur intelligence et leurs compétences. Alpiniste chevronné pour l'un et brillante scientifique pour l'autre,  une voie royale leur semble tracée. Pourtant, un piège inéluctable va se refermer sur eux : celui de la dangerosité de la montagne et du poids des secrets de famille, se matérialisant par la mort de l'un d'entre eux. Que s'est-il passé et comment deux êtres aussi exceptionnels et accomplis peuvent-ils se retrouver face à ce piège mortel ?


Me voilà une fois de plus bluffée par le talent de conteur de Xavier-Marie Bonnot.  Dès les premières lignes, je me suis retrouvée happée par l'intrigue, la densité des personnages et un suspens croissant qui ne pouvait m'empêcher de tourner les pages, quitte à bouder le visionnage de ma série préférée et à repousser l'heure de restaurer mon estomac réclamant pitance. 
Dégâts causés par la consanguinité, poids du silence, paysans rustauds et inflexibles, refus de la différence... Voilà un roman contemporain qui nous amène à comprendre comment l'intolérance puise ses racines dans un vivier de rites et croyances, ferment d'un passé qui peut marquer les hommes de façon indélébile (même à leur corps défendant) !
Friande des enquêtes du Baron, je craignais d'être déçue par ce roman dépourvu  de la présence de notre flic mélomane. Que nenni, cette histoire bien ficelée et narrée sur un air  de viole de gambe a eu raison de mes appréhensions !  



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire