Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

dimanche 8 avril 2018

Les ombres de Glozel




















Éditeur : De Borée (collection Marge noire)
Parution : 15/03/2018
Nombre de pages : 277
Genre : policier

L'auteur :




















Robert de Rosa a terminé sa carrière d'enseignant comme Conseiller pédagogique pour les arts plastiques. Parallèlement il a mené une activité artistique (peinture, gravure et surtout émaux sur cuivre) réalisant quelques commandes publiques et recevant quelques récompenses. Il a été rédacteur en chef de la revue Points de Vue Initiatiques dont il a dirigé la rédaction de 2012 à 2017. Outre des publications pédagogiques et un essai, Les Ombres de Glozel est son deuxième roman paru aux Editions De Borée.

Quatrième de couverture :

Juillet 1989. Les deux inspecteurs Des Cartes et Spinoza occupent leur temps entre les chats et le défilé du bicentenaire. Un vol a été commis dans le petit musée de Glozel : trois objets dont une tablette à écriture. Le déplacement aurait pu ressembler à une promenade touristique, d’autant qu’Émile Fradin est très volubile sur l’histoire de ses découvertes... sauf que l’on découvre dans les ruines du château de Montgilbert le cadavre nu d’une jeune fille, accompagné d’un des objets volés. L’autopsie révèle qu’elle est enceinte de quelques semaines...

Mon avis :

« Comme une inquiétude qui ne dit pas son nom et vous saisit sournoisement par derrière... L'impression que les lieux jaugeaient les visiteurs. Spinoza revit la reproduction d'un dessin de Jérôme Bosch qui ornait un de ses livres de botanique : La forêt qui entend et le champ qui voit. Il en sentit toute la vérité : des yeux dans la terre, des oreilles dans les arbres... »

Entre les fêtes du  bicentenaire de la révolution française et les congés d'été, les effectifs du commissariat de Vichy sont fortement réduits en ce mois de juillet caniculaire de l'année 1989. Quand des vestiges préhistoriques sont dérobés au musée de Glozel dans l'Allier, les bourbonnais font appel à leurs collègues clermontois pour enquêter sur ce vol. Une affaire simple qui va bientôt se corser quand on découvre le cadavre dénudé d'une jeune fille dans les ruines d'un château situé à proximité du site archéologique... ainsi que l'une des tablettes dérobées disposée en évidence à proximité du corps ! 
Diligentés pour faire la lumière sur ce crime barbare, les inspecteurs Des Cartes et Spinoza entrent en scène. Un improbable duo dont l'esprit cartésien de l'un allié aux considérations philosophiques de l'autre font de ce binôme une paire de limiers d'une redoutable efficacité. Des ressources qui seront les bienvenues pour faire la lumière sur cette ténébreuse affaire. Bientôt, les événements dramatiques vont s'enchaîner et le mystère s'épaissir au fil d'une investigation qui va donner beaucoup de fil à retordre aux deux policiers pourtant aguerris
Quel lien relie la Roumanie au site de Glozel Quels secrets bien gardés se cachent derrière les volets clos des paysans taiseux ? Le crime serait-il lié à une cérémonie païenne qui aurait dégénéré ?...

S'inspirant du controversé site de Glozel qui divisa une partie de la communauté scientifique, l'auteur nous livre un récit crédible émaillé de fausses pistes et coups de théâtre. Alliant découvertes archéologiques, rites liés à l'occultisme et aux forces invisibles de la nature et magouilles financières, ce polar ésotérique nous entraîne dans une enquête riche en rebondissements au suspense savamment dosé. De plus, les personnages attachants et l'humour omniprésent viennent pimenter ce roman à l'intrigue originale. 
Attention à ne pas pas vous laisser endormir par les charmes bucoliques de la campagne... cette dernière recelant de redoutables mystères et chausse-trappes !


Merci aux éditions De Borée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire