Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

samedi 23 décembre 2017

Mme veuve Emilie de Joseph Farnel




















Éditeur : De Borée
Parution : 16/11/2017
Nombre de pages : 220
Genre : littérature française

L'auteur :


Joseph Farnel, né le 17 mai 1932 à Nancy, est écrivain, peintre et styliste de mode. Ce dernier a dirigé une maison de couture parisienne de renom pendant de nombreuses années. Il est l'auteur d'une vingtaine de romans dont certains furent récompensés par des prix littéraires comme Le butin du Vatican qui a obtenu le prix Lions Club en 2012 ou Madame Veuve Emilie, ouvrage primé au Salon du Livre des Pieux en 2013.

Quatrième de couverture :

En 1936, Emilie Dumarais quitte son Auvergne natale pour Paris et ses bougnats. En débarquant, elle trouve à se placer comme serveuse dans un café. Au fil des rencontres, Emilie se marie, puis a des enfants. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et lui vole son mari. Elle lui apporte également un jeune enfant juif qu'il faut cacher... A la Libération, nouveau mariage et nouvelle vie pour Emilie : elle regagne l'Auvergne et passe le flambeau à l'une de ses filles : l'histoire recommence... Les destins se croisent et rencontrent l'Histoire.

Mon avis : 

« Elle se sentait prisonnière de cette calligraphie d'hier, qui était son passé et sa mémoire, et finissait, histoire d'une époque si proche de la vraie nature. Pleins, déliés, ponctuation, cette écriture qu'utilisaient les fonctionnaires pour couvrir les pages des grands registres à l'épaisse couverture noire de carton et de toile, cette écriture était magique. »

Témoignage d'une époque révolue et émouvante fresque s’étendant sur plusieurs générations, Mme veuve Emilie nous relate l'histoire d'Emilie Dumarais, jeune paysanne auvergnate montée à Paris dans les années 1930 pour fuir la misère, et celle de sa descendance. Cette dernière trouve un emploi dans un café-tabac situé dans le quartier du Marais et épouse très vite le fils de la maison dont elle attend un enfant. Après quelques années conflictuelles avec sa belle-mère qui réprouve ce mariage, la belle Emilie finit par triompher et régner en maîtresse femme sur un commerce qui ne cesse de prospérer grâce à sa vaillance et à ses aptitudes relationnelles. Malheureusement, la guerre va mettre fin à cette embellie et lui ravir son mari ainsi qu'une bonne partie de ses illusions... Malgré son audace et ses sacrifices, la jeune veuve devra affronter les erreurs du passé et livrer une âpre bataille pour faire face aux féroces et turbulents caprices du destin !

Ce roman qui nous éclaire sur la vie des bougnats de Paris, aussi habiles à faire fructifier un commerce qu'à travailler la terre, est aussi un hommage au courage de ceux qui ont lutté contre la domination nazie afin de rendre la liberté à leur pays, qu'ils soient des maquisards ou des citadins ordinaires cachant des individus menacés par les rafles de l'occupant. Alerte, élégante et pleine de tendresse pour ses personnages, la plume de l'auteur m'a touchée par sa sensibilité. J'ai apprécié la lecture de cette belle histoire de lutte, d'abnégation et de fraternité, racontée à travers l'épopée de cette intrépide fille du Cantal venue tenter sa chance dans la capitale du luxe. 
Si vous êtes à la recherche d'un récit émouvant, fleurant bon le terroir et empreint de nostalgie et d'authenticité, ce roman devrait combler vos attentes ! 




Merci aux éditions De Borée.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire