Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

vendredi 29 décembre 2017

La fille d'avant de J.P Delaney




















Éditeur : Mazarine
Parution : 08/03/2017
Nombre de pages : 432
Genre : thriller psychologique

L'auteur : 

J.P Delaney est le nom d'emprunt d’un écrivain américain qui est l'auteur de plusieurs best-sellers publiés sous d’autres pseudonymes. La Fille d’avant est le premier thriller de cet auteur mystère. Ce roman qui a été traduit dans 37 pays sera bientôt adapté au cinéma, avec pour réalisateur Ron Howard à qui l'on doit les films à succès Da Vinci Code ainsi qu'Un homme d'exception

Quatrième de couverture : 


Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d'oeuvre de l'architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu'Emma, la locataire qui l'a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu'elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s'engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes... et vit dans la même terreur que la fille d'avant.

Mon avis :

«  Je survole le formulaire de candidature. Certaines questions sont franchement bizarres. Je comprends que l’on vous demande quels objets personnels vous souhaitez apporter et quels équipements vous aimeriez changer. Mais pourquoi : 


23. Seriez-vous prêt(e) à vous sacrifier pour sauver dix inconnus innocents ?
24. Dix mille inconnus ?
25. Face à des personnes obèses, vous éprouvez :
a) de la tristesse
b) de l’agacement »  (page 35)

Un questionnaire plutôt déroutant est proposé aux locataires potentiels d'une époustouflante maison proposée à la location. Pour décrocher la timbale, il faut passer sous le feu des questions d'un propriétaire extrêmement exigeant et répondre à des questions toutes aussi intimes que farfelues et dérangeantes. Les candidats à la location remportant l'épreuve peuvent investir les lieux, à condition de se plier à des règles drastiques, imposées par l'énigmatique bailleur qui n'est autre que l'architecte qui a réalisé les plans de la maison. Bâtiment design au style épuré et doté d'une technologie d'avant-garde en terme de domotique, cette demeure intelligente et hors du commun se révèle rapidement phagocytante pour ses locataires. Emma puis Jane quelques années plus tard, vont emménager dans cette maison pour fuir des épisodes traumatiques survenus dans leur existence. Les deux locataires qui pensaient y trouver un havre de paix vont devoir faire face à des événements terrifiants. Qui de la maison ou de ses occupantes en ressortira indemne ? 

Roman choral articulé autour des voix des deux protagonistes principales, La fille d'avant est un thriller à la trame originale qui m'a accroché dès les premières pages. J'ai trouvé le mode de narration intéressant, l'auteur donnant la parole à chacune des occupantes à tour de rôle. Plus on avance dans le récit et plus on découvre des similitudes entre ces deux jeunes femmes et de troublantes concordances dans les événements qui vont venir perturber leur quiétude. Le suspense monte crescendo et l'on se demande vraiment qui tire les ficelles, car chaque personnage secondaire est un suspect en puissance ! 
Attention lecteur, cette maison vampirisante, presque aussi horrifique dans son genre que celle du film Amityville, pourrait bien venir troubler la qualité de ton sommeil pendant quelques nuits !



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire