Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

dimanche 28 janvier 2018

Le roman d'amour de George Sand de Geneviève Chauvel




















Éditeur : De Borée
Parution : 18/01/2018
Nombre de pages : 292
Genre : roman historique

L'auteure : 


















Née à Fréjus, Geneviève Chauvel passe son enfance en Syrie, puis en Algérie. Diplômée en droit et en sciences économiques, elle a exercé la profession de grand reporter avant de se tourner vers l'écriture de biographies consacrées à de femmes au destin exceptionnel telles que : Olympe de Gouges (Olivier Orban), Lucrèce Borgia, Marie Leczinska, Elisabeth Vigée Lebrun, Eugénie de Montijo (Pygmalion), Aïcha la bien-aimée du Prophète (Télémaque), et Sainte Geneviève, premier maire de Paris (l'Archipel). 

Quatrième de couverture :


De nombreux ouvrages ont raconté l'histoire de George Sand, cette femme singulière qui s'habillait en homme, fumait comme un homme, écrivait sous un nom d'homme, et fit scandale par son mépris des tabous, son indépendance, et cet esprit de liberté qui annonçait le féminisme dont elle fut le chantre précurseur. Ses idylles ont défrayé la chronique : Musset, Chopin... On connaît moins ses autres liaisons : l'actrice Marie Dorval, l'avocat révolutionnaire Michel de Bourges, le graveur Alexandre Manceau pour ne citer qu'eux... Furent-ils des caprices ? A-t-elle vraiment aimé ? Fut-elle aimée ? Quel amour a-t-elle cherché ? Quel amour a-t-elle rencontré ? Elle-même avouait avoir connu diverses sortes d'amour : amour d'artiste, de femme, de soeur, de mère, de religieuse, de poète... Geneviève Chauvel s'est penchée sur ce parcours amoureux hors du commun, et sa plume sensible nous entraîne dans les méandres d'une quête du sublime dans un amour absolu. La vie de George Sand nous apparaît alors comme le plus beau de ses romans.

Mon avis : 


« Ceux qui descendent dans la fosse aux lions et en ressortent à demi dévorés resteront-ils mutilés et rampants toute leur vie ? Bah ! Vive l'amour quand même. »


Bravant les valeurs et les conventions sociales de son époque, George Sand née Amantine Aurore Lucile Dupin, va défrayer la chronique par ses frasques amoureuses, sa plume impertinente et son goût pour les tenues masculines. 
Élevée par une grand-mère instruite qui l'initie à la pensée voltairienne et lui fait découvrir les grands auteurs, cette femme douée d'un esprit vif bâille d'ennui devant le tranquille bonheur domestique qui réjouit la plupart de ses contemporaines. Peu douée pour les amitiés féminines, cette brune piquante qui fait tourner les têtes et chavirer les esprits est constamment entourée par une cour de soupirants avec qui elle peut deviser librement, galoper dans les bois où fumer le cigare et la pipe. Mariée dès l'âge de 18 ans à un homme rustaud qui boude les plaisirs de l'intellect, la jeune femme s'étiole, s’ennuyant de la vie monotone qu'elle mène dans son domaine Berrichon. 
Malgré l'occupation occasionnée par la naissance de ses deux enfants, cette dernière sent que le spleen gagne du terrain. Incapable de continuer à vivre une vie qu'elle juge étouffante de fadeur, elle va imposer l'équivalent d'un contrat d'union libre à son époux, exigeant de vivre six mois de l'année à Paris en toute liberté, promettant à son mari de financer son indépendance grâce à ses écrits. Romancière prolifique, cette dernière consacre ses nuits à l'écriture. Avec la régularité d'un métronome, elle rédige ses vingt feuillets par jour ! 
Faisant fi des ragots, George Sand n'hésite pas à vivre ses passions au grand jour. Son idéal d'amour ? Une communion du corps, du cœur et de l'esprit qu'elle recherchera avidement auprès de ses amant(e)s dont les plus célèbres seront Alfred de Musset, Frédéric ChopinMarie Dorvalle ténor du barreau Michel de Bourges ou le graveur Alexandre Manceau...

Grand coup de cœur de ce début d'année 2018, cette épopée amoureuse de George Sand se dévore comme une exquise friandise. 
Difficile de résister à cette lecture dont le ton est enlevé et plein de malice. Croustillantes sans être licencieuses, les anecdotes qui émaillent cette biographie romancée sont des plus savoureuses. Avec entrain et érudition, Geneviève Chauvel nous fait cavaler de Venise à Majorque dans les bras des hommes les plus célèbres de son époque. On croise dans ces pages Balzac, Sainte-Beuve, Chateaubriand, Delacroix, LisztEugène Sue, Pierre Leroux, ou encore Félicité de Lamennais. On s'amuse des frasques de cette croqueuse d'hommes qui révolutionna son temps par son audace, ses excentricités et la modernité de ses écrits. 
Que vous soyez où non un(e) inconditionnel(lle) de la célèbre femme de lettres berrichonne, je vous conseille vivement la lecture de cette irrésistible odyssée amoureuse et littéraire !




Merci aux éditions De Borée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire