Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

samedi 24 octobre 2015

A l'encre russe de Tatiana de Rosnay






















Éditeur : Héloïse d'Ormesson
Parution : 23/04/2014
Nombre de pages : 372
Genre : littérature française

L'auteure :






















Tatiana de Rosnay, née en 1961 à Neuilly-sur-Seine est franco-anglaise. Fille du biologiste Joël de Rosnay, elle a vécu à Paris, Boston et en Angleterre. Journaliste, elle est l'auteur de onze romans dont "Elle s'appelait Sarah" couronné par de nombreux prix. Ce roman qui a dépassé  les deux millions d'exemplaires vendus dans le monde, a fait l'objet d'une adaptation cinématographique avec Kristin Scott Thomas.


Quatrième de couverture :


L’Enveloppe a valu au jeune romancier Nicolas Kolt un succès international et une notoriété dans laquelle il tend à se complaire. C’est en découvrant la véritable identité de son père et en fouillant jusqu’en Russie dans l’histoire de ses ancêtres qu’il a trouvé la trame de son premier livre. Depuis, il peine à fournir un autre best-seller à son éditrice. Trois jours dans un hôtel de luxe sur la côte toscane, en compagnie de la jolie Malvina, devraient l’aider à prendre de la distance avec ses fans. Un week-end tumultueux durant lequel sa vie va basculer…

Mon avis :

"Pour les vaniteux les autres hommes sont des admirateurs" disait Antoine de Saint-Exupéry. Mi-coq mi-paon, Nicolas Kolt le personnage central de ce roman de Tatiana de Rosnay est un digne représentant de la race des m'as-tu-vu. Suffisance, arrogance, futilité, illusion, prétention, quel que soit le qualificatif que l'on pourrait employer,  cet homme auparavant si simple a pris la grosse tête avec son succès littéraire planétaire, y laissant quelques plumes au passage. Si ses valeurs et son authenticité se sont envolées... son inspiration a également mit les voiles ! Espérant renouer avec sa plume, notre auteur vedette victime du syndrome de la page blanche décide d'aller se ressourcer quelques jours au Gallo Nero, un palace situé sur la côte toscane, lieu de prédilection du gratin du Show-biz. 
Erreur de casting pour le roi du best-seller ? Loin de retrouver l'inspiration d'antan, l'auteur passe son temps à consulter son blackBerry et à vérifier l'audience de sa page Facebook au bord de la piscine de l’hôtel ou d'autres oiseaux bigarrés de son espèce vont également faire admirer leur dernière montre de prestige et leur bronzage peaufiné au UV. Un grand bal des égo démesurés ou règne un vide abyssal dans les échanges humains et ou chacun étale ses signes extérieurs de richesse et ses succès de pacotille pour mieux masquer son vide intérieur. 
Et si un événement inédit venait bouleverser l'ordre établit et renverser la vapeur ? Je vous laisse le soin de découvrir la suite, si cette introduction à ce roman de Tatiana de Rosnay vous a mis l'eau à la bouche !

Sans temps mort et servi par une plume habile, je me suis une fois de plus régalée des écrits de Tatiana de RosnayNarré à la troisième personne, ce roman acide et tranchant comme un couperet bien aiguisé ouvre un questionnement sur la notion d'identité. Du haut de son pigeonnier d'observation, la narratrice nous raconte la course à la reconnaissance d'un homme pliant sous le fardeau trop lourd des secrets de famille, un anti-héros qui en vient à perdre son unité personnelle à force de courir derrière des chimères.
Le message délivré par l'auteur à travers ce récit ? Attention à la rançon de la gloire. Si par bonheur le succès frappe à votre porte, faites en sorte de garder la tête froide et souvenez-vous que la réussite n'est pas forcément un gage de bonheur !



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Bonjour, je viens de te nominer pour un liebster award. Si ça te tente, tous les détails sont sur mon blog! http://lecturesvesperales.blogspot.fr/2015/10/liebster-award.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci Victoria, je me rends de ce pas sur ton blog !

    RépondreSupprimer