Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

mercredi 6 juillet 2011

La ferme des corps du Dr Bill Bass























Editeur : Points
Parution : 29/12/2005
Traduction : Gilles Morris-Dumoulin
Nombre de pages : 250
Genre : Documents


Les auteurs :













Le docteur Bill Bass est professeur d'anthropologie et médecin légiste.
















Jon Jefferson est un journaliste chevronné, écrivain et réalisateur de documentaires.  Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Newsweek, USA Today, et Popular Science.

Quatrième de couverture :

Depuis vingt ans, dans son centre de Knoxville, Tennessee, le docteur Bill Bass expose des cadavres en plein air pour étudier leur décomposition naturelle. Le but de cette "ferme des corps" : déterminer avec exactitude combien de temps s'est écoulé depuis l'heure du décès. Ces expériences ont permis de résoudre plus d'une affaire criminelle, de confondre plus d'un coupable, de libérer plus d'un innocent. Patricia Cornwell s'est directement inspirée de la Ferme des corps pour écrire un de ses thrillers (La Séquence des Morts). Un livre incontournable pour tous les amateurs de polars qui, de Cornwell à Kathy Reichs, en passant par Donald Harstad et Maxime Chattam, s'intéressent aux aspects les plus techniques, les plus crus et les plus sombres des enquêtes policières. 

Mon avis :

Un document très éclairant, passionnant et riche en anecdotes qui ravira tous ceux qui s'intéressent à l'anthropologie, la médecine légale et aux aspects les plus techniques des enquêtes de police.
Le docteur Bill Bass est un précurseur, unique en son genre. Pour ses recherches, il s'appuiera dans un premier temps sur un traité de médecine légale chinoise ("hsi Duan Yu" ou "Le lessivage des erreurs") rédigé en 1247 par un chercheur chinois, Sung Tz'u, découvrant avec effarement que rien de plus complet n'avait été publié sur le sujet depuis lors ! Passionné par le sujet, il décide de mettre au point des méthodes d'examens post mortem et au début des années 1980 il crée ce qui sera en quelque sorte son "petit arpent de la mort" !
Grâce à son opiniâtreté et ses découvertes, bon nombre d'enquêtes furent élucidées alors qu'elles auraient dues finir aux affaires non résolues !
L'auteur nous explique par exemple que de nombreux meurtriers utilisent de la chaux vive sur les cadavres pour en accélérer la décomposition, ce qui est un erreur car si la chaux atténue les odeurs, elle ralentit la désagrégation !
De même, on apprend que les cadavres des personnes obèses se transforment en squelettes beaucoup plus rapidement car leur chair peut nourrir des quantités énormes d'asticots.
Savez-vous ce qu'est un "baladeur" dans le jargon de la médecine légale ? Tout simplement un corps en décomposition que l'on a repêché dans l'eau !
Ce document intéressera très certainement tous ceux qui apprécient les polars tournant autour du thème de la médecine légale, qui découvriront que la réalité dépasse parfois de loin la fiction grâce à ce petit livre très détaillé, simple et à la portée de tous !

Un extrait :

"Les gens qui visitent aujourd'hui la ferme des corps semblent s'imaginer qu'elle est sortie de terre d'un coup, mais ce n'est absolument pas le cas. Elle a démarré très humblement et progressé par petites étapes. Les questions dont on espérait trouver les réponses étaient élémentaires.  À quel stade les bras se détachaient-ils du tronc ? D'où provenait cette tache noire et grasse qui apparaît sous les corps en décomposition, et au bout de combien de temps ? Quand les dents tombaient-elles ? Quel délai fallait-il pour faire un squelette ? La première étape était de trouver des sujets d'observation. On avait la ferme. Maintenant il nous fallait des corps."




Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire: