Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

vendredi 31 mai 2013

Ces chers voisins...


Aujourd'hui, j'ai décidé de passer en revue une espèce sur laquelle on peut difficilement faire l'impasse et qui fait partie intégrante de notre paysage quotidien, à moins de vivre comme un ermite terré au fin fond d'une grotte ou de vivre au milieu des bois avec son chien pour seule compagnie : ce sont nos chers voisins !
Toujours courtois, d'une politesse exquise, ils ne manquent jamais de vous saluer de quelques mots gentils au détour d'un couloir et de vous retenir la porte de l'ascenseur. Serviables en permanence, ils vous dépannent le sourire au lèvres si par mégarde il vous manque quelques oeufs un dimanche soir. Ils se proposent spontanément et avec empressement d'arroser vos plantes, de venir s'occuper de Nougatine votre adorable chartreux et de ramasser votre courrier en cas d'absence...
Hum hum, ça c'est le mythe du voisin idéal, celui que nous brosse l'agent immobilier au bord du désespoir car sa commission va lui passer sous le nez. Il est prêt à tout pour nous refiler son deux pièces sans commodités situé en fond de cour et aussi sombre qu'un caveau, celui qu'il n'arrive pas à louer depuis des mois !
Retournons dans la réalité et ne rêvons pas trop, le voisin que l'on côtoie au quotidien, n'est en général jamais aussi charmant. Il peut se montrer agréable à certains moments, ce qui n'est déjà pas si mal ! Malheureusement il existe aussi ceux qui vont vous pourrir la vie (volontairement ou involontairement d'ailleurs), ceux qui vous ont tellement exaspéré qu'ils vous ont parfois donné des envies de meurtre même si dans la vie de tous les jours vous êtes une personne tout à fait calme et charmante ! Ce sont eux qui vont faire l'objet du présent billet !


Le bricoleur : En ce dimanche matin, vous êtes réveillé en sursaut par un bruit tonitruant, vous ouvrez un oeil encore embué par les vapeurs du sommeil et vous jetez un regard dépité sur votre réveil-matin, ce n'est pas lui qui a sonné et il est seulement 7h30 ! Un comble, mais que se passe-t'il donc ? Et bien c'est tout simplement Roger Martin votre voisin de palier, un retraité de la SNCF, qui a entrepris de faire des travaux de rénovation dans sa cuisine et qui se moque bien que vous soyez rentré à trois heures ce matin ! Vous en êtes quitte pour une migraine carabinée qui ne vous quittera pas de la journée et ce, même à grand renfort de dolipranes avalés par poignées comme des dragibus !

Le voyeur : Il est minuit passé et vous n'arrivez pas à dormir, vous avez beau compter et recompter les moutons, rien n'y fait, vous décidez donc d'aller vous préparer un infusion et vous vous rendez dans la cuisine simplement vêtue de votre petite nuisette. Qui pourrait vous voir à une heure aussi tardive ? Vous savourez votre tilleul à petite gorgées quand vous voyez bouger le rideau de la maison d'en face ! Quoi encore lui ? Il n'est pas couché ? Vous avez déjà dû renoncer à vos bains de soleil tant espérés, des rêves vite évanouies car dès que vous tentiez une percée en maillot de bain pour rejoindre votre transat dans le jardin, vous sentiez le regard du vieux libidineux d'en face vous transpercer, planqué derrière un volet ou caché derrière la haie !

Radio corbeau : Dès que vous avez emménagé elle vous a happé alors que vous aviez votre porte d'entrée à moitié entrouverte, vous avez senti à travers son regard perçant, qu'elle essayait en vain de fouiller l'intérieur de votre appartement du regard ! "- Bonjour, je suis Mme Michu, votre voisine du 5ème, je suis heureuse de voir que nous avons une nouvelle locataire. Alors dites-moi, vous dit-elle sur le ton de la confidence, c'est bien vous qui travaillez Espace Chambon ? on m'a dit que vous étiez sur le point de vous marier et que vous aviez un enfant en bas âge issu d'un premier mariage. Vous savez, si vous avez besoin de la moindre information, n'hésitez pas ! Je vis ici depuis de nombreuses années et je connais le quartier comme ma poche ! Et puis, j'aimerais autant vous prévenir, ça reste entre nous bien sûr, je vous conseille d'éviter vos voisins de palier, parce que comment dire ? lui, il semble qu'il boive et elle, elle a de drôles de fréquentations si vous voyez ce que je veux dire, et on ne parle pas de leur fille, à quinze ans, si c'est par malheureux de voir ça ! Et celle du rez-de-chaussée A, n'en parlons pas ! On m'a rapporté de ces choses sur son compte, si vous saviez, je n'ose pas vous en dire plus, mais méfiez-vous..."

Le procédurier : Ce fameux voisin, c'est le roi des procédures juridiques. Toujours à l'affût du petit détail qui va vous perdre, il n'aura de cesse de vous importuner car c'est sa marotte ! Pendant que d'autres pratiquent un sport ou se passionnent pour la philatélie, il préfère de loin collectionner les actions en justice ! Une branche de votre cerisier qui dépasse sur son terrain ? Un arbre qui lui fait de l'ombre ? Qu'à cela ne tienne ! vous en êtes quitte pour recevoir un recommandé !

Les bidochons la brocante : Ils viennent à peine d'emménager à côté de chez vous, que ç'en est fini de votre petit coin de paradis qui était jusqu'alors un havre de tranquillité. Tous les jours, c'est des cris à tue-tête, car ils aiment bien recevoir en nombre et ne donnent pas dans la discrétion. Vous êtes envahie par des odeurs tenaces de sardines grillées et de graillon qui remontent jusqu'à chez vous ! Les canettes, les emballage vides et autres détritus pleuvent dans votre jardin si bien entretenu jusqu'à présent ! Quand vos amis viennent vous voir, ils s'exclament le sourire aux lèvres : "-Je ne savais pas que tu avais des voisins ferrailleurs". Leurs flâneries, de vide-greniers en déchetteries, les amènent à récupérer un tas d'objets hétéroclites qu'ils comptent bien remettre en usage, afin de gagner quelques deniers. Du coup, sous vos fenêtres, vous avez tout loisir d'admirer une vieille bicyclette rouillée, une antique machine à laver, un vieux poste de télévision hors d'usage...

Les envahisseurs : Vous venez juste d'emménager et vos cartons ne sont pas encore vidés de leur contenu que retentit un coup de sonnette strident à votre porte ! C'est Mr et Mme Jacquemin vos voisins d'en face qui viennent vous souhaiter la bienvenue une bouteille à la main et qui vous disent : "- Vous savez, avec les Pinault on s'entendait à merveille, nous avons partagés crémaillère, sorties et réveillons, on était vraiment inséparables ! C'est avec grand regret que nous les avons vu partir ! On espère bien qu'avec vous ou nouera des relations aussi chaleureuses !". Et le fait est que jour après jour, les invitations et les visites pleuvent et vous ne savez plus comment éconduire des voisins aussi prévenants...

... Enfin, vous avez Emilie, votre voisine du 3ème B, sociable sans être envahissante, diserte sans être médisante, qui vous réconcilie avec cette drôle de tribu qu'est le voisinage...




Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Il manque deux catégories :
    - Le tueur à gages, très bien décrite dans le film : "Mon voisin le tueur"
    - L'auteur de romans policiers, c'est chez lui que le tueur à gages trouve son inspiration et réciproquement.
    Méfiez-vous de ces deux là ils peuvent être dangereux, je suis le second...

    RépondreSupprimer
  2. Horreur et damnation, je vais ouvrir les yeux et fermer portes et volets... ;-)

    RépondreSupprimer