Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

vendredi 6 avril 2012

Le voisin de Tatiana de Rosnay

Editeur : Le livre de poche 
Parution : 02/03/2011
Nombre de pages : 282
Genre : Littérature française

L'auteure :

Tatiana de Rosnay, née en 1961 à Neuilly-sur-Seine est franco-anglaise. Fille du biologiste Joël de Rosnay, elle a vécu à Paris, Boston et en Angleterre. Journaliste, elle est l'auteur de dix romans dont "Elle s'appelait Sarah" couronné par de nombreux prix. Ce roman qui a dépassé  les deux millions d'exemplaires vendus dans le monde, a fait l'objet d'une adaptation cinématographique avec Kristin Scott Thomas.

Quatrième de couverture :

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ? À l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi... Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ? Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême. Situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes.


Rien ne se passe comme le lecteur habitué aux films d’horreur ou aux comédies romantiques pourrait s’y attendre : entre thriller domestique, conflit intime et roman initiatique, l’auteure brouille les cartes et conduit son histoire vers une issue aussi subtile qu’inattendue.

Karine Papillaud, Le Point.

Mon avis :

Sartre disait "L'enfer c'est les autres". Colombe Barou, l'héroïne de ce thriller psychologique, va constater qu'il n'avait pas tout à fait tort. En se retrouvant confrontée à un voisin machiavélique, son quotidien va s'en trouver complément bouleversé et c'est toutes les valeurs auxquelles elle adhérait et qui cimentaient sa vie qui vont être remises en question !

"Propriétaire loue beau 4 pièces 120 m2 soleil refait neuf 9000 F plus charges RV ce jour 13H30 27 av. de La Jostellerie 4e face."

Colombe, une trentenaire mariée et mère de deux jumeaux est à la recherche de l'appartement de ses rêves et elle tombe immédiatement sous le charme de ce quatre pièces ensoleillé situé en plein coeur de Paris. Le propriétaire conquit par l'apparence respectable de la jeune femme accepte immédiatement de lui louer. Pour Colombe, cet appartement est le départ pour une nouvelle vie... mais ce ne sera pas forcément celle qu'elle avait imaginée !
Effacée, jolie mais terne, la jeune femme mène une existence en apparence paisible et ne vit que pour les siens au détriment de son identité de femme et de la satisfaction de ses désirs. Elle travaille à mi-temps comme nègre dans un petite maison d'édition n'ayant jamais eu le courage de se lancer dans l'écriture de son propre roman. Son mari, commercial de métier s'absente très souvent et elle doit faire face pratiquement seule à l'éducation de ses enfants et à l'organisation de son foyer.
Quelques jours après avoir emménagé dans son nouvel appartement, la mécanique bien huilée de sa petite vie tranquille va se trouver brusquement enrayée. Son voisin, un médecin dont le voisinage unanime dit le plus grand bien, a décidé de faire de sa vie un cauchemar. Profitant des absences fréquentes de son mari, il fait tout pour nuire à son quotidien : musique rock poussée à fond en plein milieu de la nuit, harcèlement téléphonique, intrusion à son domicile, il ne lui épargne rien pour la déstabiliser et briser son fragile équilibre !
Nous assistons impuissants à cette lente descente aux enfers en se demandant quelles sont les motivations qui poussent son voisin à agir ainsi. Jusqu'où ira-t'il ? Colombe est-elle la proie de ses propres fantasmes ? Qui est-elle vraiment ?

Vous l'aurez compris, je suis tombée sous le charme de cette auteure dont j'apprécie particulièrement le style d'écriture élégant et extrêmement fluide. Tatiana de Rosnay ne  nous ménage à aucun moment, elle sait jouer avec nos nerfs,  et la tension monte crescendo pour arriver à un final des plus surprenants ! De plus, la grande force de cette auteure est qu'elle sait allier humour et suspense en un cocktail des plus subtils. Vous l'aurez compris, j'ai eu un vrai coup de coeur pour "Le voisin" dévoré en seulement quelques heures et je compte bien me plonger très rapidement dans la lecture de ses autres romans !

Un extrait :

"Monsieur,
Je pensais que vous étiez un voisin compréhensif. Je me suis trompée.
Pendant deux semaines, depuis la lettre de mon mari, il n'y a eu que silence. Voilà que tout recommence. Pourquoi ?
Avez-vous une idée du nombre de mes nuits blanches depuis que je vis sous votre appartement ? Vous êtes médecin pourtant. Empêcher une personne de dormir peut la rendre folle ou pire, la conduire à la mort. Vous le savez, non ?
Pourtant vous continuez nuit après nuit, à m'infliger les Rolling Stones. (pour votre information, je hais les Rolling Stones. Je méprise Mick Jagger, sa musique, sa grosse bouche, ses déhanchements. Je déteste sa voix. Je déteste tous les autres Stones dont je ne connais pas le nom.)
Et sachez qu'à trois heures du matin, docteur, il n'existe aucune musique que j'aime. À cette heure-là, je voudrais dormir. Dans le silence. Si vous continuez de me voler mon sommeil, je...

Je quoi ?

Elle cale à nouveau.
J'appelle la police ? Je vous casse la gueule ? Je lacère votre paillasson ?
De toute façon, elle n'enverra jamais cette lettre. Elle passerait pour une hystérique, une folle.
Un mot simple, laconique, efficace. Voilà ce qu'il faut.
Elle tape :

BAISSEZ VOTRE MUSIQUE.
C'EST INTOLÉRABLE !
VOTRE VOISINE DU 4e

Colombe imprime, met la feuille sous enveloppe, écrit à la main le nom du docteur. Puis elle la pose sur le guéridon de l'entrée. Demain matin, ou plutôt tout à l'heure - car il est déjà quatre heures et demie -, elle la glissera sous la porte du docteur Faucleroy."


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Je l'ai beaucoup aimé également, celui-ci. J'avoue avoir commencer à regarder mes voisins un peu de travers, pendant la lecture :-)

    RépondreSupprimer
  2. Un roman difficile à lâcher une fois que l'on a entamé la lecture ! J'ai constaté que tu l'avais autant apprécié que moi au vu du billet laissé sur ton blog !

    RépondreSupprimer
  3. Elle a eu le même effet sur moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup aimé "Boomerang" également ! Il faut absolument que je lise ses autres romans !

      Supprimer