Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

lundi 2 avril 2018

Ring est d'Isabelle Corlier




















Éditeur : Ker éditions
Parution : 21/02/2018
Nombre de pages : 277
Genre : policier

L'auteure :




















Isabelle Corlier est née à Namur en 1977 et vit depuis plus de vingt ans à Bruxelles. Elle nourrit une tendresse particulière pour le ciel plombé, les pavés mouillés, le peuple bigarré et la langue bizarre de son pays natal. L'auteure a remporté le Prix Fintro-Écritures Noires en 2017 avec ce premier roman.

Quatrième de couverture : 

Et s'il était possible d'être à 
la fois juge et partie ?


                       Le corps d'un homme battu à mort 
                              est découvert sur une aire de parking, 
                              non loin du Ring de Bruxelles. 

                              Aubry Dabancourt, juge d'instruction, 
                              est chargé de l'enquête.

                             Une aubaine pour le magistrat 
                             qui compte bien tout faire pour que le mort 
                             emporte son secret dans la tombe.

Mon avis : 

« Pauvre con. L'insulte roulait dans sa tête et ricochait d'une image à l'autre, l'entraînant au plus profond de ses cauchemars : le reflet de la lune sur l'acier, le sang, la pluie indifférente qui nettoyait tout et sa rage qui le poussait à frapper, frapper, frapper, jusqu'à ce que ses muscles hurlent de douleur. »

Juge intègre, Aubry Dabancourt va commettre l'irréparable un soir de pluie et passer dans le camp de ces assassins qu'il s'acharne à confondre dans un souci de justice. Veuf et père d'un bébé, le magistrat jongle entre son travail et la garde de sa fille Lily. Après une journée éprouvante, le magistrat épuisé qui rentre chez lui (après un détour par la crèche pour récupérer son enfant) va croiser la route d'un automobiliste en BMW qui roule excessivement vite et manque de les percuter. Évitant de justesse la sortie de route, le juge débordant de rage rattrape le chauffard qui s'est arrêté sur une aire de stationnement, bien décidé à s'expliquer. Malheureusement, la confrontation tourne au drame et Aubry Dabancourt dopé par l'adrénaline le tue. 
Chargé de l'enquête, le magistrat doit faire la lumière sur ce dossier sanglant avec l'aide de Zakaria, jeune recrue fraîchement émoulue de l'école de police qui fait ses premières armes au Service Local d'Enquêtes et Recherches.
Qui du juge salué pour son exemplarité ou du policier inexpérimenté mais opiniâtre gagnera la partie ? Le crime parfait existe-t'il ?

Dans ce polar bruxellois dont l'assassin est identifié dès les premières pages, l’intérêt de l'intrigue réside principalement dans la partie d'échecs qui va se jouer entre les deux protagonistes principaux. Deux hommes déterminés qui vont se livrer un combat acharné, l'un pour cacher son crime et l'autre pour le résoudre. Avec maîtrise et habileté, l'auteure nous livre un récit réaliste et une réflexion intéressante sur le passage à l'acte criminel et la psychologie d'un meurtrier. Ce polar urbain aborde également en arrière plan les difficultés d'assimilation culturelle et les conflits identitaires que peuvent rencontrer des individus tiraillés entre deux cultures. Enfin, cerise sur le gâteau, les amoureux de la "Washington d’Europe" pourront se régaler de la balade dans la capitale belge et savourer les termes en patois bruxellois qui émaillent le roman. 
"Ring est" est un polar percutant où personne n'est à l'abri d'un mauvais coup à l'issue fatale !


Merci à Babelio et à Ker éditions
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire