Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

samedi 24 mars 2018

Boréal de Sonja Delzongle

Éditeur : Denoël 
Parution : 08/03/2018
Nombre de pages : 448
Genre : thriller

L'auteure : 


Née en 1967 d'un père français et d'une mère serbe, Sonja Delzongle a grandi entre Dijon et la Serbie. Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal afro-asiatique et la tenue d'un bar de nuit) et écriture. Elle partage aujourd'hui sa vie entre Lyon et la Drôme.
Elle est l'auteure de plusieurs romans policiers dont "Dust" (2015), "Quand la neige danse" (2016) et "Récidive" (2017).

Quatrième de couverture : 

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C'est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d'eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l'origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s'immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.

Mon avis :

« Comment serait le paysage, ici, en plein jour ? se demande-t-il, tandis que ses chaussures épaisses s’enfoncent sous son poids. Certainement grandiose. Des géants de glace découpant l’horizon, une étendue scintillante à perte de vue, un relief brisé, éclaté, des arêtes, des saillies bleutées de part en part. Un monde immaculé, fissuré, cassé. Un grand silence blanc dans lequel il n’est qu’un grain de sable, une poussière. Tout ça enseveli dans les ténèbres polaires. »

Au cœur de l'hiver groenlandais, huit scientifiques ont été missionnés pour étudier les conséquences du réchauffement climatique. Ces femmes et ces hommes, dont la plupart ont un caractère bien trempé, vont devoir cohabiter et s’accommoder de leurs inimités pour mener à bien ce qu'ils considèrent comme une mission de routine. Mais, ce qu'ils sont loin d'imaginer, c'est que dans la nuit polaire et l'immense désert de glace qui les entoure rôde de multiples périls. Lorsqu'ils découvrent un cimetière glacé de bœufs musqués morts dans des circonstances pour le moins étranges, les scientifiques ne se doutent pas qu'ils ont ouvert la boîte de Pandore. Bientôt rejointe par Luv, une biologiste spécialisée dans l'étude des hécatombes animales inexpliquées et jeune maman au passé compliqué et douloureux, l'équipe va devoir faire face à des événements inquiétants et mener une lutte acharnée contre un ennemi invisible et redoutable tapi dans l'obscurité polaire. 
A qui se fier et comment rester en vie dans un environnement inconnu  et inadapté à la survie de l'homme ? 
Les membres de l'équipe pourront-ils seulement ressortir vivants des multiples pièges que leur tend cette nature âpre et hostile ? 

Qu'elle nous fasse suer d'épouvante sous la chaleur accablante des terres arides de l'Afrique (avec "Dust") ou frissonner dans l'univers glaçant et inhospitalier du nord du Groenland, Sonja Delzongle puise son inspiration dans nos tabous et nos peurs les plus primales. Délaissant son héroïne récurrente Hanah Baxter, l'auteure nous livre un thriller terrifiant et diablement crédible mêlant problèmes liés à la maternité, difficultés rencontrées par les minorités ethno-culturelles et écologie. Loin de tout manichéisme, ce roman dérangeant soulève beaucoup de questions sur des sujets qui fâchent et interpellent nos consciences d'hommes qui se considèrent (à tort ou à raison) comme civilisés. Intelligent, intense et riche en rebondissements, "Boréal" est le thriller le plus captivant que j'ai pu lire en ce début d'année 2018.
Voilà un polar aussi glaçant qu'exaltant à savourer bien au chaud sous sa couette !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire