Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

samedi 7 octobre 2017

Semblant sortir du noir de Marie-Laure Hubert Nasser




















Éditeur : Editions Passiflore
Parution : 01/09/2017
Nombre de pages : 176
Genre : littérature française

L'auteure : 





















Née à Clermont-Ferrand, Marie-Laure Hubert Nasser est actuellement directrice de la communication de la ville de Bordeaux. Engagée dans la lutte pour le droit des femmes, elle a crée le blog Allez bordelaises
Elle est l'auteure de Spleen machine (2015) et La carapace et la tortue (2013) pour lequel elle a reçu le Prix Saint Estèphe du Château Pomys 2015,  et le Prix du roman régional du Lions Club International 2015.

Quatrième de couverture : 


Le destin ne s’accomplit jamais selon nos plus belles espérances. Il nous surprend, nous renverse parfois, nous bouleverse souvent.

Nawel ne veut pas quitter sa maison et ses parents, même si elle sait que son avenir est compromis dans son pays en guerre. Luc ne peut imaginer rompre avec sa femme alors que leur vie conjugale s’est transformée en cauchemar, il garde l’espoir d’une famille unie, comme ses parents avant lui. Georgia refuse de quitter son enfance et de prendre la route comme son père le lui a demandé. Et Mélanie rejette de toutes ses forces la célébrité, même pour permettre à l’homme de sa vie de réaliser son rêve.

Faut-il croire qu’un chemin tout tracé guide nos pas, malgré nous ?


Mon avis : 


« L'existence était un effacement permanent. Notre peine s'était allégée et l'espoir renaissait. »


Quatre nouvelles, quatre destinées. Celles de trois femmes et un homme, qui se trouvant à un carrefour de leur vie devront faire face à des choix décisifs concernant leur avenir. Ont-ils vraiment le moyen de choisir ou sont-ils de simples pantins du destin conditionnés par le déterminisme social ?
La guerre, la mort, l'infidélité et même le succès vont venir bouleverser l'univers personnel des différents protagonistes. Déchirés, déstabilisés ou effrayés, en proie à des tourments divers, ces derniers vont se retrouver plongés dans les ténèbres, le temps de refaire surface et de renouer avec le fil interrompu de leur vie... C'est cet entre-deux que nous relate Marie-Laure Hubert Nasser. Cette période de latence où les différents acteurs de ces courtes nouvelles vont mettre leur vie entre parenthèses, se ménageant un temps de réflexion, de repli ou de deuil, étapes indispensables à leur équilibre ou leur survie future !

Malgré la noirceur du thème abordé, j'ai apprécié la lecture de ce recueil de nouvelles chargé de tendresse et d'émotions. Narrées sous la forme d'un monologue intérieur, ces brèves histoires se caractérisent par l'acuité de leur intimité confessionnelle. Sous la plume de l'auteure, les personnages qui se cognent à leurs destins nous livrent leur odyssée intérieure, bouleversés par la puissance de leurs sentiments intimes, s'abandonnant avec la même intensité à leur détresse qu'à leurs espoirs de renouveau. 
Sortis du noir, les personnages de Marie-Laure Hubert Nasser rayonnent par la vivacité de leur lumière !




Merci à Babelio et aux éditions Passiflore

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je découvre ton blog grâce à Babelio

    RépondreSupprimer
  2. Idem. D'ailleurs, je constate que nous avons des lectures communes !

    RépondreSupprimer