Le livre, un outil de liberté ?

Le livre, un outil de liberté ?

dimanche 31 décembre 2017

N'appelle pas à la maison de Carlos Zanón




















Éditeur : Asphalte
Parution : 03/04/2014
Nombre de pages : 376
Traduction : Adrien Bagarry
Genre : littérature espagnole

L'auteur : 


Carlos Zanón est né à Barcelone en 1966. Il est poète, romancier, scénariste et critique littéraire. Soudain trop tard, paru chez Asphalte en 2012, a remporté le prix Brigada 21 du meilleur premier roman noir. Il est également l'auteur de J'ai été Johnny Thunders (2016). Ses livres ont été traduits et publiés aux Etats-Unis, en Italie, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Quatrième de couverture : 

Barcelone, de nos jours. Raquel, Cristian et Bruno vivent d'une arnaque dans laquelle ils excellent : ils font chanter les couples illégitimes. De l'argent facile, une organisation bien rodée, menée de main de maître par Bruno, malgré quelques passages à tabac lorsque les choses dérapent. Merche et Max sont amants. Elle est mariée, il est divorcé ; tous deux font partie de la classe moyenne catalane. Un jour, Cristian va repérer le couple et noter le numéro de plaque d'immatriculation de Max. L'engrenage diabolique est enclenché... mais rien ne va se passer comme prévu. Deux mondes se côtoient dans ce roman où l'on croise une galerie de personnages marquants, durement touchés par la crise et par la vie.

Mon avis :


«  Peut-être s'est-il trompé depuis toujours. La vie n'est ni un drame ni une sitcom. Pas plus qu'une tragédie. La vie, sa vie, c'est un western, sans scénario la plupart du temps. »

Ils sont trois petites frappes sans foi ni loi, Raquel, Bruno et Cristian. A la limite de la clochardisation, ils squattent où ils peuvent et passent la plus grande partie de leur temps dans des bars sordides à jouer aux cartes, boire et se droguer. Fâchés avec le travail, ils vivent au jour le jour grâce à des combines tordues et bien souvent hasardeuses. Leur dernière trouvaille est d'arnaquer les couples adultères qu'ils repèrent à la sortie des hôtels. Parmi eux, Merche et Max. Lui est fraîchement divorcé et espère que sa maîtresse va enfin se décider à faire de même. Malheureusement, cette dernière rechigne à mettre fin à une vie de couple qui si elle ne l'enchante pas, lui permet de vivre très confortablement. Quand les arnaqueurs entre en jeux, les choses se précipitent mais ne tournent pas vraiment comme chacun des protagonistes l'avait escompté...

Roman trash, féroce et désespéré se déroulant dans les quartiers les plus glauques de Barcelone, N'appelle pas à la maison est assurément un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Véritable plongée dans l'univers terrifiant de losers suprêmes, maudits et sans espoirs de rédemption, ce livre dérange par sa crudité et sa cruauté. Ce roman noir remarquablement rédigé est également une réflexion fouillée sur l'amour, la vie de couple, la maladie et le temps qui passe. 
Si une immersion dans un monde désenchanté ne vous effraie pas, jetez-vous sur ce petit chez-d'oeuvre de noirceur dont la lecture vaut vraiment le détour ! 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire